Carpinus betulus – Charme

 

Essence locale, le charme est présent partout en France jusqu’à 1 000m sauf dans le Sud-Ouest, en Bretagne, Basse-Normandie et pratiquement absent de la région méditerranéenne. Après le Hêtre et le Chêne, le charme est l’arbre à feuille caduque le plus important sur les plateaux du Nord-Est où il constitue le taillis.

Il mesure généralement de 10 à 25 m de haut et à une longévité de 100 à 150 ans.

Le charme est une espèce dite de demi-ombre ou d’ombre, cela signifie qu’elle tolère un ombrage plus ou moins important.

Son écorce est lisse, mince, grise et parfois un peu fissurée. On le reconnait à son tronc cannelé.

Ses feuilles alternes sont entières et simples.

Les feuilles possèdent un bord denté et ont un aspect gaufré sur le dessus. Il se distingue ainsi du Hêtre et l’on peut retenir cette différence par cette maxime : « Le charme d'Adam (à dents), c'est d'être (hêtre) à poils ».

Le feuillage est marcescent : des feuilles mortes restent attachées aux branches pendant une partie plus ou moins longue de l'hiver.

Les feuilles du charme sont un excellent fourrage convenant à tous les animaux.

Les bourgeons sont ovoïdes, pointus et allongés.

Les fruits du charme sont des akènes regroupés en grappe pendante.

Le bois est homogène, blanc à nacré avec une densité très élevée et très dur. Il est utilisé pour la fabrication de pâte à papier, panneaux de fibres et de particules, manches d’outils, queues de billard, parquet…

C’est également un excellent bois de chauffage brûlant lentement avec une flamme vive. En dernier lieu, le charme est utilisé comme plante ornementale pour former des haies taillées comme appelle des charmilles.


Carpinus betulus – Hornbeam

 

Hornbeams are native trees found all over France up to altitudes of 1,000 metres except in the south-west of the country, Brittany and Lower Normandy, and there are very few in the Mediterranean region. The hornbeam ranks third behind the beech and the oak as the largest deciduous tree on the plateaux of north-eastern France where it grows in thickets.

It usually grows to heights of 10 to 25 metres and lives for 100 to 150 years.

The hornbeam prefers partial or full shade.

Its bark is smooth, thin, grey and, in some cases, lightly fissured. It is easily recognisable for its fluted trunk.

It has simple, alternately-set, entire leaves.

The leaves have a toothed edge and a honeycomb pattern on the upper surface. This distinguishes the hornbeam from the beech.

The foliage is marcescent, which means that the dead leaves remain on the branches for some time in winter.

Hornbeam leaves provide excellent fodder for all animals.

The buds are oval, pointed and elongated.

Hornbeams produce clusters of catkins, which hang down.

The wood is smooth, white or pearly and very hard. Its density is very high. It is used in papermaking to produce pulp. It is also used to manufacture fibreboard and particleboard, handles for tools, billiard cues, timber flooring etc.

It is excellent firewood, burning slowly but producing vibrant flames.

Last but not least, hornbeams are used as ornamental trees and hedges.